Histoire du jeu

Le jeu de société : 5000 ans d’évolutions, 30 ans de révolutions

Le jeu de société a toujours existé, se transmettant de génération en génération sous différentes formes selon les cultures. Il fait désormais partie des biens culturels les plus innovants avec plusieurs milliers de nouveaux jeux chaque année. Cette dynamique est nourrie par de nombreux auteurs et éditeurs passionnées et des joueurs de plus en plus nombreux et connaisseurs.

Une longue filiation

Par rob koopman — Flickr: mehen, egyptian snake game (rmo leiden, 5th-6th dynasty 2575-2150bc), CC BY-SA 2.0

S’il y a de nombreuses allusions au jeu dans la mythologie grecque, les plus anciens jeux de société qui nous sont parvenus sont égyptiens, comme le Mehen, sorte de jeu de l’oie qui prend la forme d’un serpent enroulé ou le très populaire Senet, croisement entre les dames et le jeu de l’oie, dont un exemplaire daté de 3300 avant JC a été trouvée à el-Mahasna.

Grèce, Japon, Afrique,… les jeux sous des formes à la fois très similaires et différentes se développent partout dans le monde et même en France sous Louis XIV avec des soirées d’appartement qui s’institutionnalisent lorsque la cour se fixe à Versailles. On voit alors des jeux prendre place et se mettre en scène dans les grands appartements du château. Jusqu’au début du XXème siècle, les jeux sont des activités libres : les règles ne font pas l’objet de dépôt, le matériel peut être fabriqué par tous les artisans.

Le jeu de société moderne

Au XXème siècle, les jeux de société deviennent des produits édités, avec un ou plusieurs auteurs, un éditeur, des fabricants et des distributeurs.

Au début des année 1990, le secteur des jeux de société une accélération fulgurante. La production est plus foisonnante que jamais, avec plus de 3000 titres publiés tous les ans dans le monde.
De nouveaux types de jeux émergent avec des produits plus « marketés » et destinés à différentes typologies de clientèle (jeux d’ambiance, familiaux, experts, etc.)

Une qualité croissante

Plus courts, plus variés, les jeux de société aujourd’hui ne ressemblent plus à ce que l’on pouvait trouver il y a une trentaine d’années.

Les acteurs de la filière portent maintenant une attention toute particulière à :

  • L’aspect extérieur avec des boîtes très travaillées aussi bien en matière de nom, de graphisme et d’illustration ;
  • La rédaction de la règle et sa mise en page où tout est fait pour rendre plus facile la mise en jeu ;
  • L’ergonomie des différents éléments avec une illustration qui sert le jeu et pas l’inverse ;
  • Les durées moyennes des parties ont été considérablement diminuées. Rares sont les jeux qui dépassent les 45 minutes, ce qui permet de jouer plus souvent, sans avoir à bloquer une après-midi ou une soirée.